Sitting is the new smoking : pourquoi rester assis tue ?

Notre société moderne nous pousse à bouger de moins en moins, et ces dernières semaines n'ont fait qu'amplifier encore plus notre immobilisme : assis du matin au soir alors que notre organisme est avide de mouvement.

Nous sommes programmés pour bouger et nos gènes ne fonctionnent correctement que si nous restons actifs.

Comprendre ce que signifie sédentarité permet de prendre les mesures pour la limiter et en diminuer les méfaits.


La sédentarité c'est quoi ?


La sédentarité correspond à une activité faible ou nulle avec une dépense énergétique proche de zéro. Elle est favorisée par notre mode de travail, de déplacement et le manque d'activité physique lors des périodes de loisirs. Cela correspond au temps passé assis dans la journée, que ce soit au travail, dans les transports, lors des loisirs, devant un écran. Assis au-delà de 7 heures par jour, nous sommes considérés comme très sédentaires.





Lors d'une journée de travail, nous passons en moyenne 12 heures en position assise (Source ONAPS)










Pourquoi est-ce important d'alerter sur la sédentarité ?


"Siiting is the new smocking", disent les Anglo-Saxons car être assis tue maintenant plus que le tabac.

Nous avons beaucoup de difficultés à changer nos habitudes même en ayant bien capté les messages de prévention, même en culpabilisant de ne pas bouger plus !

Trop d'immobilité détériore le métabolisme.

Le temps passé assis favorise plus de 35 maladies chroniques. Au-delà de 8 heures en position assise par jour, le risque de mortalité est majoré de 8 %.

Compenser les seuls effets délétères de la sédentarité est à portée de tous, quel que soit notre âge et notre état de santé : il faut faire au moins 1h30 à 2h d'activité physique par jour.



Quel intérêt pour l'entreprise de sensibiliser ses collaborateurs ?


Etre sédentaire augmente les facteurs de risque cardiovasculaires classiques, comme le surpoids, le diabète, l’hypertension artérielle, amplifie le mal de dos, détériore le sommeil, et diminue l'espérance de vie.

Ainsi, le simple fait de passer de la position assise à debout, un quart du temps de la journée, diminue d’environ 21 % la mortalité cardiovasculaire.


Fournir à ses collaborateurs des clés pour diminuer les longues périodes d'inactivité, modifier l'environnement de travail pour favoriser le mouvement, proposer des activités physiques au sein de l'entreprise, autant de leviers à disposition de l'entreprise pour agir favorablement sur le capital santé de chaque collaborateur.


L'entreprise a tout à gagner à accompagner ses salariés à modifier ses habitudes de vie : être plus actif, mieux manger, réduire son stress, promouvoir la santé plutôt que de subir les moments où les problèmes surviennent ; une démarche proactive pour agir sur l'absentéisme, l'engagement et la productivité.




0 vue

Hunzas 

Devenez acteur de votre santé et de votre bien-être
07 60 12 98 81
Services à la personne
  • Facebook
  • Instagram
Linkedin.png