STOP à la sédentarité au bureau

On court toute la journée après le temps, les dossiers, les réunions, les clients, les collaborateurs .... on est tous bien souvent hyperactifs assis devant notre bureau, dans notre voiture, le téléphone vissé à l'oreille.


Nous méritons bien cette longue pause du soir vautrés sur le canapé devant la télé ou la tablette !


Malheureusement un jour, le corps dit STOP


Il est maintenant reconnu que l'inactivité de plusieurs heures serait responsable de 5,3 millions de décès prématurés dans le monde !





Le pire ? Rester en position assise !

Petit rappel de définition pour que nous parlions bien tous de la même chose :


la sédentarité est le temps passé assis ou allongé pendant la période d'éveil.


Les derniers chiffres nous informent que nous restons assis plus de 12 heures !

Oui, nous restons en moyenne 12 heures assis sur une journée de travail et 9 heures lorsque nous ne travaillons pas !

C'est ENORME !


Et alors, c'est grave ?


Les "maladies de la position assise" existent bel et bien : affections cardiovasculaires, diabète, cancers (côlon, endomètre…), pathologies du rachis et maladies veineuses.

Une étude publiée par l’American Cancer Society démontre que rester assis plus de 6 heures par jour au lieu de 3 heures augmenterait le risque de mort prématurée de 37 % pour les femmes et de 17 % pour les hommes.


Ok, mais on fait comment pour changer ?

Il existent une multitude d'astuces pour diminuer le temps assis au bureau :

- des pauses santé : toutes les heures, heures et demi, se lever, marcher, se détendre, relancer la circulation sanguine, solliciter certains muscles, en relâcher d'autres, pratiquer des étirements ciblés


- téléphoner en marchant ou simplement debout, une autre façon de quitter la position assise


- alterner entre la chaise de bureau et le swiss ball. Le ballon génère une position instable qui fait fonctionner les muscles profonds


- des réunions en marchant et en extérieur. Largement répandue dans de nombreux pays, cette pratique est idéale pour maintenir son niveau d'énergie, pour s'aérer le cerveau, éveiller sa créativité, pour éliminer la barrière hiérarchique, pour booster la participation, pour connecter les gens, pour briser les préjugés et les barrières entre collaborateurs.


- marcher quelques minutes sur la pause déjeuner. Sortir de l'environnement professionnel, s'aérer, marcher une dizaine de minutes pour décompresser, pour faire le vide dans sa tête


- participer à un cours de sport sur la pause déjeuner : marche rapide, yoga, pilates, cardio, course, assouplissements, danse, tout est bon pour bouger et prendre du plaisir


Mais bien sûr, tout le monde sait ça !

Alors qu'est ce qui se passe ? pourquoi personne ne l'applique ?

C'est contraignant, c'est difficile, j'ai toujours fait sans, j'ai pas le temps, que vont penser les autres, c'est trop cher, c'est pas la priorité de la boite ....


La clé, c'est bien souvent de communiquer régulièrement sur les bénéfices du "bouger au travail" et de proposer des actions en lien avec l'organisation, les valeurs, les attentes de l'entreprise.

Rien de tel que d'expérimenter pour convaincre.


66 vues0 commentaire