• Hunzas

Mieux vivre la fibromyalgie avec une activité physique adaptée

Le syndrome de la fibromyalgie est une maladie chronique caractérisée par une douleur corporelle diffuse qui s’accompagne de fatigue, de trouble du sommeil, de changements neurocognitifs, de perturbations de l’humeur et d’autres manifestations somatiques.

A ce jour, cette maladie affecte environ 3% de la population et ses causes ne sont pas entièrement comprises. Reconnue comme étant incurable, la fibromyalgie est traitée avec une approche individualisée pour chaque patient ayant l’objectif d’alléger les symptômes les plus importants.

Il est reconnu que l’activité physique procure des bienfaits quant au bien-être global, à la capacité fonctionnelle ainsi qu’à la douleur. En fait, l’activité physique constitue le premier élément recommandé dans le cadre d’un programme thérapeutique.


Bien que les médecins prescrivent souvent un véritable arsenal de médicaments, force est d’admettre que dans la majorité des cas, le soulagement n’est que minime et que la plupart du temps, les effets secondaires viennent compliquer davantage un état de santé déjà fragile. Il devient primordial de penser à l’activité physique.


L’activité physique dite traditionnelle englobe notamment l’aérobie, la musculation, les étirements, les exercices aquatiques et les programmes d’exercices mixtes.

La littérature scientifique suggère qu’environ 40% des patients atteints de la fibromyalgie affichent un niveau élevé de la peur du mouvement et par conséquent un comportement d’évitement face à l’activité physique.

Pourtant, diverses études démontrent que la musculation est associée à des améliorations significatives du bien-être global et de la capacité physique, tandis que le programme d’exercices mixtes, incluant l’aérobie et/ou la musculation et/ou les exercices de flexibilité, a démontré des bienfaits sur la douleur et également la capacité physique.


Lors de l’élaboration du programme d’activité physique, les caractéristiques individuelles (condition physique, capacité fonctionnelle, sévérité des symptômes) doivent être considérées.

Il est essentiel d’aviser dès le départ la personne des éventuelles augmentations de douleur et de fatigue à court terme que procure l’activité physique, mais qu’exercée avec une intensité appropriée, les symptômes diminueront progressivement avec la pratique.


Pour aider ces personnes l’éducateur en activité physique adaptée propose un programme comprenant des objectifs précis et réalistes. Il recommande d’éviter les activités physiques trop exigeantes qui mènent à une exacerbation des symptômes et mise plutôt sur un départ très lent et une évolution progressive de l’activité physique.


Pour obtenir les bienfaits de l’activité physique, il est nécessaire de pratiquer de façon régulière et sur le long terme.


La personnalisation est un concept central dans l’accompagnement de la clientèle atteinte de la fibromyalgie. Peu importe la forme d’activité physique, elle doit être réalisée lentement et progressivement.


La meilleure prescription d’activité physique sera celle qui procure du plaisir à la personne qui s’y adonne.

100 vues

Hunzas 

Devenez acteur de votre santé et de votre bien-être
06 61 19 13 09
  • Facebook
  • Instagram
Linkedin.png