Cohérence ou chaos ?

Mis à jour : nov. 3



Le rythme cardiaque présente une certaine variabilité qui est complètement normale.

Le cœur peut en effet battre à une moyenne de 70 pulsations par minutes puis redescendre à 55. Ces variations sont indiscernables. Par exemple si vous êtes complètement détendu et que soudainement vous passez à une situation d’anxiété même légère, le rythme cardiaque va s’accélérer.

Cette variabilité témoigne des réponses de notre cœur aux variations de notre environnement physique et émotionnel.


Nous perdons environ 3% de variabilité par an, ce qui signifie qu’avec le temps notre physiologie a de plus en plus de mal à s’adapter aux méandres de nos émotions.


Lorsque nous sommes stressés, anxieux, en colère ou même dépressifs, la variabilité de notre rythme cardiaque entre deux battements devient irrégulière, certains disent même qu’elle est « chaotique ».


De nombreuses études montrent que les émotions négatives, la colère, l’anxiété, la tristesse et même les soucis banals font chuter la variabilité cardiaque et sème le chaos dans notre physiologie.

A l’inverse, d’autres études ont montré que les pensées positives, les émotions positives, la joie, la gratitude et surtout l’amour favorisent la cohérence.

Au cours d'une journée, nous passons par ces différentes phases.




Un stress chronique provoque anxiété et dépression. Il a aussi des conséquences négatives sur notre corps : insomnie, rides, hypertension, palpitations, mal de dos, problème de peau, de digestion, infections récurrentes, infertilité, impuissance sexuelle.

Il affecte nos relations sociales et la performance professionnelle : irritabilité, perte de la capacité d’écoute, baisse de la concentration, repli sur soi et perte de l’esprit d’équipe.


Plutôt que de chercher à l'extérieur de soi, des circonstances optimales pour aller mieux (changer d'emploi, changer de M+1, la fin des études des enfants, le prochain déménagement, la fin du Covid ...), commencez par vous concentrer sur votre "intérieur".


Les passages chaotiques nous font perdre de l’énergie vitale.

La cohérence du rythme cardiaque représente une réelle économie d’énergie pour l’organisme.


La cohérence cardiaque peut être induite par une respiration, non spontanée, qui entraîne une augmentation de l'amplitude, une synchronisation ; avec la respiration les pics deviennent des vaguelettes, ondes régulières et souples.


Chaque fois que l’on inspire, le cœur accélère car on stimule le système sympathique, et chaque fois que l’on expire le cœur ralentit car on stimule le système parasympathique.

Quand on inspire et que l’on expire de façon égale, le cœur ralentit de façon égale.


Comment pratiquer la cohérence cardiaque ?

La méthode se résume par le « 3.6.5 » : 3 fois par jour, 6 respirations par minute, pendant 5 minutes.


Il suffit d’inspirer sur 5 secondes et expirer sur 5 secondes (en comptant lentement jusqu’à 5). La méthode peut se pratiquer assis ou debout, mais pas couché.

Avec de l’entraînement on peut la pratiquer en marchant, et profiter ainsi de tous les « moments perdus » dans les transports, les salles d’attentes ou en allant à une réunion.



Au départ, pour certaines personnes, cela peut paraître compliqué. On peut donc commencer en inspirant 3 secondes et en expirant 3 secondes, puis en inspirant 4 secondes et en expirant 4 secondes, mais le résultat est moins probant.

L’important est, surtout, d’égaliser les deux temps : inspiration et expiration.


Avec le temps et l'expérience, on peut rajouter des exercices de visualisation et de ressenti pour des effets optimum.


Plus on s’exerce, plus il est facile de rentrer en cohérence.


Les bienfaits de la cohérence

La cohérence permet d’apaiser nos émotions négatives qui peuvent potentiellement perturber notre santé et bien-être.

Elle permet d’apaiser des états anxieux qui peuvent s’accompagner ou non de palpitations.

De manière générale, la pratique régulière de la cohérence cardiaque fait baisser considérablement les niveaux de stress.


Expérience en entreprise

A Londres, près de 6000 cadres de grandes entreprises comme Shell, British Petroleum, Hewlett Packard, Unilever ont suivi une formation à la cohérence cardiaque.

L'expérience a montré une diminution du stress et de ses effets sur le plan physique, émotionnel et social.


Un mois après, la tension artérielle des participants avait baissé autant que si ils avaient perdu 10 kilos ;

l'équilibre hormonal s'est amélioré : après 1 mois de pratique de cette méthode au rythme de trente minutes par jour, cinq jours par semaine, le taux de DHEA, hormone de jouvence, a augmenté de 100% ; le taux de cortisol, l'hormone du stress, associé aux poussées de tension artérielle, autant que la perte de mémoire et de concentration avait baissé de 23%.

Le système immunitaire bénéficie lui aussi de cette pratique avec une augmentation significative des immunoglobulines, première ligne de défense de l'organisme.

L'étude soulignait une diminution conséquente des palpitations, des tensions du corps, de l'insomnie, du sentiment d'épuisement.

Sur le plan psychologique, les participants se disent moins anxieux et se découvrent une nouvelle capacité à gérer leurs émotions.

Au niveau de l'entreprise et des relations sociales, les groupes ont souligné travailler de manière plus harmonieuse avec une meilleure écoute et une productivité accrue.


La cohérence cardiaque induit un calme intérieur. Contrairement à la médiation, ce n'est pas une méthode de relaxation mais une méthode d'action.


A vous de jouer maintenant !




Sources : Guérir le stress et l'anxiété, David servan-Schreiber

Hunzas 

Devenez acteur de votre santé et de votre bien-être
06 61 19 13 09
  • Facebook
  • Instagram
Linkedin.png