L’activité physique réduit l’anxiété et la dépression

Le sport est bon pour le moral : il procure une meilleure estime de soi, réduit le stress, l’anxiété, la dépression.

Ces vertus s’expliquent à la fois par des facteurs physiologiques, biologiques et sociaux.

Des données scientifiques sérieuses prouvent les effets du sport sur le bien-être et une pratique régulière y contribue de différentes manières:

  • par une meilleure hygiène de vie globale

  • une meilleure condition physique

  • un meilleur sommeil

  • une plus grande estime de soi procurée par le sentiment d’accomplissement et de maîtrise d’une activité.

 

«Effets bénéfiques sur le moral»

Au-delà du bien-être, le sport réduit les risques de dépression et d’anxiété.

En outre, en cas de dépression avérée, la pratique sportive diminue la sévérité des symptômes et améliore les chances de rémission. C’est pourquoi les médecins recommandent le sport comme une thérapeutique complémentaire efficace, parallèlement aux traitements classiques.

La difficulté reste cependant de motiver des individus atteints d’incapacité d’action et de fatigue chronique.

C’est pour cette raison que Hunzas aborde l’activité physique de façon ludique en restant constamment à l’écoute des souhaits du pratiquant avec des éducateurs sportifs attentifs aux motivations de chacun.

 

La pratique du sport, seule, a des effets bénéfiques sur le moral, indépendamment de son côté sociabilisant.

Quant à l’anxiété, des exercices aérobies font aussi bien que des séances de relaxation ou de repos dans le calme avec un état de relâchement, qui survient après environ vingt minutes d’exercice, et qui peut persister plusieurs heures.

 

Respecter une certaine «dose» d’activité physique

Ces bénéfices sur la santé mentale s’expliquent par l’amélioration du bien-être, mais aussi par des mécanismes cérébraux. Le sport stimule la production de neurotransmetteurs et de facteurs neurotrophiques: cela favorise la croissance des neurones, leur fonctionnement et les connexions établies entre eux.

 

Des travaux ont montré un bénéfice sur la santé mentale dès une heure d’activité par semaine, mais il y a tout à gagner à faire davantage.

 

L’activité physique contribue à réguler les émotions mais cela est vrai à condition de respecter une certaine «dose» d’activité physique

Des travaux ont montré un bénéfice sur la santé mentale dès une heure d’activité par semaine, mais il y a tout à gagner à faire davantage, puisqu’il existe un effet dose: plus l’activité est régulière, plus l’effet sur la santé mentale est important

Hunzas 

Devenez acteur de votre santé et de votre bien-être
07 60 12 98 81
Services à la personne
  • Facebook
  • Instagram
Linkedin.png